Le 26 mai 2019 …

Propositions / Comment me soutenir ?

Quelques propositions du programme Wallon de DéFI :

(Programme complet sur www.defi.eu)

      • Opter pour le principe des cantines scolaires en circuit court et plus équitables.
      • Soutenir le demandeur d’emploi qui commence une formation à l’IFAPME ou au SFPME : DéFI propose l’octroi des dispenses de disponibilité sur le marché du travail aux demandeurs d’emploi indemnisés dans le cadre d’une formation professionnelle ou d’une reprise d’études.
      • Mettre en place un plan ambitieux de rénovation des grands axes routiers en Wallonie;  Le réseau routier wallon est un des pires en Europe; Il faut mettre fin à la piètre qualité des travaux publics entrepris.
      • DéFI propose l’abandon de la pratique du « moins-disant », qui attribue le marché à la société qui offre le prix le plus bas.
    • Il faut refinancer les CPAS, afin de leur permettre de mener à bien leurs missions actuelles, en effet, ils sont directement confrontés aux besoins de la population et ont une connaissance réelle des problèmes d’exclusion sociale.
    • Mettre en place une agence de recrutement de type Selor pour tous les pouvoirs publics francophones. Qui puisse marquer une rupture par rapport aux dérives de la politisation adieu le copinage !!!!
    • Créer avec le secteur bancaire ’un livret du développement durable’ pour financer des projets “locaux” durables moyennant un rendement raisonnable; Il faut canaliser l’épargne privée qui dort sur les comptes bancaires vers des investissements utiles au développement économique wallon.
    • Soutenir le commerce de proximité par la création de zones franches fiscales et limiter la création de centres commerciaux en périphérie au détriment des commerces de proximité dans les centres-ville.
    • Accroître l’offre de transports publics (bus, train) de jour, comme de nuit, favoriser les nœuds de correspondance, pour fluidifier la mobilité, et à veiller à maintenir les lignes rurales.

Comment me soutenir :

Comment me soutenir
  • Le 26 mai 2019, Arrêtons de tourner en rond !
  • A Mons, dans le Borinage ou à Namur, DéFi, clairement plus juste !!!! à 100 %

https://www.telemb.be/article/monsborinage-nicolas-dubois-emmene-la-liste-defi-pour-les-regionales

Code de la démocratie locale

Extrait du code qui concerne le jeton de présence (Code de la démocratie locale et de la décentralisation) + montants à Colfontaine

Code de la démocratie locale

Voici l’article du code qui concerne le jeton de présence :

Code de la démocratie locale et de la décentralisation CONSOLIDATION OFFICIEUSE – WALLEX (en vigueur du 01/02/2019 au …)

Art. L1122-7. §1 . (Les conseillers communaux ne reçoivent aucun traitement et aucun avantage en nature. – Décret du 29 mars 2018, art. 2, 1°).

(Dans les conditions et aux modalités arrêtées par le Gouvernement, ils perçoivent un jeton de présence lors- qu’ils assistent aux réunions du conseil communal, aux réunions des commissions et des sections – Décret du 8 décembre 2005, art. 7, 1.).

(Le président d’assemblée visé à l’article L1122-34, §3, perçoit un double jeton de présence par séance du conseil communal qu’il préside. Il ne reçoit aucun autre avantage ou rétribution – Décret du 26 avril 2012, art. 5).

Le montant des jetons de présence est fixé par le conseil communal.

Ce montant est compris entre un minimum de 37,18 euros et un montant maximum égal au montant du jeton de présence perçu par les conseillers provinciaux lorsqu’ils assistent aux réunions du conseil provincial, majoré ou réduit en application des règles de liaison de l’indice des prix.

(§2. (…) – Décret du 29 mars 2018, art. 2, 1°).

§(3 – Décret du 8 décembre 2005, art. 7, 3.).

La commune peut, selon les modalités que le Gouvernement détermine, majorer les jetons de présence du conseiller communal qui bénéficie d’autres traitements, pensions, indemnités ou allocations légaux ou réglementaires, d’un montant compensant la perte de revenus subie par l’intéressé, pourvu que le mandataire en fasse lui-même la demande.

Le montant des jetons de présence, majoré du montant compensant la perte de revenus, ne peut jamais excéder le traitement d’un échevin d’une commune de 50 000 habitants.

§4. (… – AGW du 20 décembre 2007, art. 1 , al. 2)