Soutenir l’insertion et la formation CPAS/Entreprises

Pour Colfontaine

Renforcement du service insertion, augmentation des remises à l’emploi (art 60 et 61), aides aux associations et ASBL qui s’occupent des plus fragilisés.

Au niveau de la région

33. DéFI renforcera la prévention des causes de la pauvreté.

En concertation étroite avec le secteur associatif concerné, les autorités publiques et singulièrement le CPAS doivent définir une stratégie d’identification et d’action de toutes les causes de la pauvreté et présenter un plan coordonné pour la prévention de ces causes. Il faut donc qu’une autorité politique ait une appréciation d’ensemble de ces causes et puisse proposer un accompagnement qui en réduise les effets. Il faut mettre fin à des politiques juxtaposées d’accompagnement social qui ne sont pas efficaces pour prévenir le cycle infernal de la pauvreté. Parce qu’il est un pouvoir de proximité, le CPAS doit être renforcé dans sa mission actuelle et disposer de la plus grande capacité de mener ce travail en partenariat avec le secteur associatif.

38. DéFI créera des maisons de l’action sociale.

Les citoyens sont confrontés à la diversité des services sociaux tant publics que privés, et à la complexité des législations et procédures à suivre. DéFI propose que, par commune ou groupement de communes, soit créée une maison de l’action sociale qui sera un point central d’information relative à toutes les formes de soutien et d’aide sociale et permettra à l’ensemble des partenaires actifs- dont les associations- au niveau local d’être présents. Le CPAS sera à l’initiative de la création de ces maisons.

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *