Propositions DéFI Colfontaine

Voici une série de nos priorités, d’autres suivront :

Suite >>>>>>

 

Soutenir l’insertion et la formation CPAS/Entreprises

Pour Colfontaine

Renforcement du service insertion, augmentation des remises à l’emploi (art 60 et 61), aides aux associations et ASBL qui s’occupent des plus fragilisés.

Au niveau de la région

33. DéFI renforcera la prévention des causes de la pauvreté.

En concertation étroite avec le secteur associatif concerné, les autorités publiques et singulièrement le CPAS doivent définir une stratégie d’identification et d’action de toutes les causes de la pauvreté et présenter un plan coordonné pour la prévention de ces causes. Il faut donc qu’une autorité politique ait une appréciation d’ensemble de ces causes et puisse proposer un accompagnement qui en réduise les effets. Il faut mettre fin à des politiques juxtaposées d’accompagnement social qui ne sont pas efficaces pour prévenir le cycle infernal de la pauvreté. Parce qu’il est un pouvoir de proximité, le CPAS doit être renforcé dans sa mission actuelle et disposer de la plus grande capacité de mener ce travail en partenariat avec le secteur associatif.

38. DéFI créera des maisons de l’action sociale.

Les citoyens sont confrontés à la diversité des services sociaux tant publics que privés, et à la complexité des législations et procédures à suivre. DéFI propose que, par commune ou groupement de communes, soit créée une maison de l’action sociale qui sera un point central d’information relative à toutes les formes de soutien et d’aide sociale et permettra à l’ensemble des partenaires actifs- dont les associations- au niveau local d’être présents. Le CPAS sera à l’initiative de la création de ces maisons.

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Gérer Colfontaine avec une haute exigence de l’éthique et la limitation de cumuls

Pour Colfontaine

Gérer Colfontaine avec une haute exigence éthique et la limitation des cumuls.

L’exercice à titre gratuit des mandats dérivés des fonctions de bourgmestre , échevin, ou président de CPAS (exemple: mandat exercé dans les collèges ou conseils de police, mandat dans les ASBL communales et para communales .) et l’exercice du mandat d’administrateur dans une intercommunale au titre de représentant de la commune devant être rémunéré de façon stricte et limitée

Le rapport transparent des intercommunales et des ASBL communales auxquelles sont liées les villes et communes, par une présentation annuelle au conseil communal de leurs rapports d’activités, du bilan et du projet de budget.

le décumul intégral des mandats exécutifs communaux (bourgmestre, échevin, président de CPAS) avec celui de député; cette mesure doit permettre à ces élus de se consacrer pleinement à leur mandat et d’en assumer les responsabilités qui y sont associées.

L’instauration dans la commune d’un code de participation citoyenne qui formalisera les procédures d’initiative et d’association des citoyens soumises à la décision de l’autorité publique pour des projets qui concernent le cadre de vie, l’environnement, l’urbanisme, l’aménagement de l’espace public….
Les citoyens seront ainsi informés obligatoirement et auront la possibilité d’émettre leurs avis sous forme d’observations relatives à des projets du collège échevinal ou du conseil communal.
Ainsi concrètement, en prenant l’exemple d’un réaménagement urbain: tous les citoyens recensés dans le quartier seront informés du projet dans une réunion de présentation; ils auront ensuite le droit de demander des explications, d’interroger ou d’interpeller le collège avec obligation pour celui-ci de répondre par écrit ou par voie électronique. Dans ce cadre, les citoyens pourront ainsi consulter tous les documents afférents au projet et s’informer.

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Organiser la distribution gratuite de soupe

Pour Colfontaine

Organiser la distribution gratuite de collation « soupe » à tous les enfants dans toutes les écoles.

42. la mise sur pied du remplacement des collations par une distribution de potage ou de collations saines, à intégrer systématiquement dans les cahiers de charges les exigences du pouvoir organisateur, en privilégiant les produits locaux.

Au niveau de la région

56. DéFI proposera qu’à tout le moins 50 % des fermes wallonnes soient labélisées « bio » d’ici à 2030.

Il faut oser un changement radical de la conception de la production agricole pour redonner la maîtrise de la terre et des productions agricoles aux agriculteurs et non à des grandes entreprises qui exploitent les ressources naturelles avec la seule logique de la rentabilité. A cette fin, il faut considérer les petites exploitations agricoles au même titre que des start-up, que ce soit pour les incitants fiscaux ou les avantages sociaux qui doivent leur être accordés.

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Soutenir les initiatives des citoyens

Pour Colfontaine

Soutenir les initiatives des citoyens qui s’investissent dans leur quartier

Par une logistique communale des journées : journées propreté, sportive, …. ou la fête des voisins..

Au niveau de la région

55. DéFI proposera que les autorités publiques reconnaissent les initiatives citoyennes de développement durable.

A cette fin, DéFI propose que les pouvoirs de proximité prévoient des crédits budgétaires afin de favoriser les expérimentations locales qui concourent à l’économie circulaire ou à l’économie de partage. Les projets d’agriculture urbaine ou d’écologie urbaine qui présentent nombre d’avantages, doivent, à ce titre, être encouragés: toitures, façades vertes, éco-quartier, autonomie alimentaire et lutte drastique contre le gaspillage alimentaire, maillage vert et bleu, récupération des eaux de pluie…

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Lutter de manière rigoureuse contre les incivilités et la malpropreté

Pour Colfontaine

Lutter de manière rigoureuse contre les incivilités et la malpropreté publique, donner un suivi sérieux aux rapports de l’agent constatateur communal.
Remettre en place un système + économique pour les encombrants et favoriser le ré-emploi.

Par un nettoyage décentralisé des quartiers.

Affecter un Cantonnier par quartier pour créer avec les habitants une relation de proximité et valoriser son travail.

Augmentation du montant des amendes administratives.

Permettre aux fonctionnaires – sanctionnateurs d’imposer aux auteurs d’incivilités (exemple : dépôts clandestins, déjections canines, actes de vandalisme ou autres dégradations de l’espace public) l’accomplissement de travaux d’intérêt général en rapport avec l’incivilité commise.

Au niveau de la région

59. DéFI appliquera une politique volontariste de gestion et de réduction des déchets.

En matière de réduction des déchets, le développement de l’économie circulaire sera déterminant car elle vise à l’intégrer un maximum d’éléments biodégradables dans la chaîne de production et met en oeuvre le principe “les déchets de l’un peuvent devenir les ressources de l’autre”. DéFI encourage cette nouvelle économie dite” régénératrice” axée sur l’énergie, les matières, les services, sous la forme de création de parcs d’entreprises impliquant en circuit fermé les flux de matières d’une entreprise à l’autre et la création d’unités de bio-méthanisation.

DéFi instaurera le principe de consigne sur la majorité des bouteilles, grands pots en verre, certaines cannettes en aluminium, briques et boissons en bouteille plastique, avec en échange remboursement du montant perçu par le magasin concerné, par l’établissement d’un bon qui pourra être remis à la caisse

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Soulager les citoyens du prix énorme de la taxe déchets

Pour Colfontaine

Soulager les citoyens du prix énorme de la taxe déchets

Par la possibilité du paiement anticipé par trimestre, organiser des ateliers de réduction et de valorisation des déchets

Nous nous engageons à réduire la facture proportionnellement aux efforts que tous les habitants feront, c’est vous qui devez être récompensé si le tonnage diminue.

Nous proposerons la possibilité pour chaque citoyen de payer si il le souhaite par trimestre une partie de sa facture par anticipation, pour permettre à de nombreuses famille de ne pas être coincé financièrement.

Au niveau de la région

59. DéFI appliquera une politique volontariste de gestion et de réduction des déchets.

En matière de réduction des déchets, le développement de l’économie circulaire sera déterminant car elle vise à l’intégrer un maximum d’éléments biodégradables dans la chaîne de production et met en oeuvre le principe “les déchets de l’un peuvent devenir les ressources de l’autre”. DéFI encourage cette nouvelle économie dite” régénératrice” axée sur l’énergie, les matières, les services, sous la forme de création de parcs d’entreprises impliquant en circuit fermé les flux de matières d’une entreprise à l’autre et la création d’unités de bio-méthanisation.

DéFi instaurera le principe de consigne sur la majorité des bouteilles, grands pots en verre, certaines cannettes en aluminium, briques et boissons en bouteille plastique, avec en échange remboursement du montant perçu par le magasin concerné, par l’établissement d’un bon qui pourra être remis à la caisse

Toutes les propositions sur www.defi.eu

Pour aider les indépendants à ne plus être freiné par l’administration

Au niveau de la commune de Colfontaine

Pour aider les indépendants à ne plus être freiné par l’administration

Donner plus de moyens à l’agence de développement local pour aider les indépendants

Au niveau de la région

Toutes les propositions sur www.defi.eu